Chambéry

CHAMBÉRY | Éboulements au Granier : quels sont les risques aujourd’hui ?

CHAMBÉRY | Éboulements au Granier : quels sont les risques aujourd’hui ?

PUBLIE LE 16/11/2022 par Lison Bourgeois - 549 vues

Grand Chambéry organisait une conférence ce mardi 15 novembre sur le massif du Granier, situé à la frontière entre l’Isère et la Savoie. Le spéléologue, et ancien président du spéléo-club de Savoie, Robert Durand assure que le petit plateau de calcaire est encore minutieusement observé. 

  • CHAMBÉRY | Éboulements au Granier : quels sont les risques aujourd’hui ? CHAMBÉRY | Éboulements au Granier : quels sont les risques aujourd’hui ?

    © Spéléo-club de Savoie et Lison Bourgeois
    Illustration d'une fracture à l'intérieur du Granier (gauche) et portrait de Robert Durand (droite)

C’est un de ces souvenirs douloureux que l’on préférerait oublier. L’année 1248, un terrible éboulement du Granier recouvre une grande partie de la vallée de poussière, de boue et de blocs rocheux. 1 000 personnes perdent la vie lors de ce catastrophique éboulement sur cinq communes différentes. Cet effondrement d’un pan entier du Granier reste, encore aujourd’hui, la pire catastrophe naturelle de l’histoire des Alpes. En 2016, c’est un autre pan de la montagne qui s'est écroulé sur la face est et ouest du mont Granier. Cette zone représentait alors 20 mètres de large sur 200 mètres de haut. Si le bilan n’a heureusement pas été aussi criminel que celui de 1248, le massif est encore attentivement observé par les spécialistes.  
 
“Ce petit massif d’altitude de moins de 3 km² est complètement percé et taraudé de gouffres et de galeries souterraines", décrit le spéléologue Robert Durand. En effet, plus de 400 gouffres et 74 kilomètres de galeries ont été répertoriés à l'intérieur du Granier. “Il y a des fractures de 200 mètres d’épaisseur qui le cassent en plusieurs morceaux. C’est une première fragilité à laquelle s’ajoute sa tendance à glisser sur un toboggan argileux. Le mélange de la glissade et du prédécoupage rend le massif extrêmement vulnérable”, s’inquiète-t-il. 

“De temps à autre, le Granier se souvient à nous par des éboulements d’environ 50 000 tonnes de pierres”, explique l’ancien président du spéléo-club de Savoie. “C’est beaucoup et c’est peu en même temps car ces éboulements n’ont pas atteint d’habitations. Heureusement, il y a une forêt qui joue un rôle protecteur. C’est-à-dire que les blocs cassent des arbres sur une certaine distance et au bout d’un moment ça s’arrête”, détaille Robert Durand. 

“Les montagnes ne sont pas éternelles et le paysage chambérien est dominé par des falaises. Alors, périodiquement, il y a des blocs qui tombent. Ça peut être un bloc isolé ou quelque chose d’un peu plus important”, détaille le spéléologue. “En ce qui concerne le Granier, le risque concerne un gros éboulement. Il y a une surveillance mais on ne peut pas prédire si c’est dans 500 ans, dans 10 ans ou demain. Ça, on ne peut pas le savoir”, assure Robert Durand. 

Un éboulement peut être lié à la météo. Le spéléologue savoyard donne l’exemple de la pluie qui peut jouer le rôle de lubrifiant et faciliter un décrochement. La glace, elle, a tendance à écarter les fissures et donc a fragilisé les parois. Un tremblement de terre peut aussi fragiliser le massif. “On a trouvé dans le Granier des stalagmites brisées et les deux morceaux ont été décalés. Cela indique bien qu’il y a eu un séisme”, avance-t-il.

Par le souvenir de l’éboulement de 1248 mais aussi par la nature fragile du Granier, le massif est au cœur des préoccupations des autorités départementales. Actuellement, il existe un plan de prévention des risques naturels prévisibles liés aux éboulements du Granier. Celui-ci donne des conseils aux personnes qui habitent aux alentours. Par ailleurs, il y une surveillance aiguë du massif du Granier avec des appareils spécifiques qui contrôlent l’écartement de certaines parois.



Sons liés à cet article

Écoutez l'interview de Robert Durand 


AutreS actualités pour Chambéry :

CHAMBÉRY | La kayakiste Nouria Newman nous raconte son saut de 30 mètres !

Le 26 Novembre 2022

Nouria Newman était l'invitée du Festival International des Métiers de Montagne pour la soirée du jeudi 24 novembre. Elle est notamment la première femme à descendre une chute de plus de 30 mètres en kayak.

H2O

CHAMBÉRY | Handicap : l’orchestre du Tétras Lyre fête ses 40 ans !

Le 23 Novembre 2022

L'orchestre philharmonique du Tétras Lyre fête ce mercredi 23 novembre ses 40 ans. Composé de 35 musiciens en situation de handicap mental, le groupe s'associe avec l’orchestre de Musiques en Fêtes et l’école de musique Ondes et Notes pour l'occasion. 

H2O

CHAMBÉRY | Sécurité routière : quelles sont les installations lumineuses obligatoires pour les cyclistes ?

Le 09 Novembre 2022

Les cyclistes, les piétons et tous les autres usagers à mobilité douce ont été rappelés à l'ordre ce mardi 8 novembre à Chambéry. Une opération de sensibilisation pour affirmer l’importance d’un bon éclairage. 

H2O

CHAMBÉRY | Noël et méthode Furoshiki : emballer ses cadeaux avec du tissu

Le 08 Novembre 2022

Grand Chambéry organise des ateliers gratuits de Furoshiki tous le mois de novembre. Découverte d’une technique japonaise traditionnelle de pliage et de nouage du tissu pour l'emballage des cadeaux.  

H2O

CHAMBÉRY | La fête des Allobroges s'installe au Scarabée

Le 04 Novembre 2022

La salle de spectacle située sur les Hauts-de-Chambéry “Le Scarabée” accueillera ce samedi 5 et dimanche 6 novembre la fête des Allobroges. 

H2O

GRAND CHAMBÉRY | La désimperméabilisation des sols en ville, levier essentiel pour alimenter les nappes

Le 17 Octobre 2022

Supprimer le bitume pour le remplacer par de la terre battue, c’est exactement l’idée de la désimperméabilisation d’un sol défendue par le Grand Chambéry.

H2O

CHAMBÉRY | Crise énergétique : la ville va éteindre son éclairage public

Le 12 Octobre 2022

La mairie de Chambéry passe le pas. L'éclairage public sera totalement éteint entre 00h et 5 heures du matin à partir de ce samedi 15 octobre au matin.

H2O
1