Volume
Annecy

ANNECY | (🔊 PODCAST) Marché de Noël annulé : pourquoi la ville a résilié le contrat ?

Le 26/10/2020 - 3180 vues

Par Mathieu Hutin | Rédacteur en Chef

Photo : Facebook Marché de Noël d’Annecy | Studio Fou d’images

L’information est tombée ce matin, sur la page Facebook de l’événement. Derrière l’annonce de l’annulation du marché de Noël d’Annecy par son organisateur, se trouve une situation complexe. Une série de réunions parfois tendues entre l’organisateur, la mairie et la préfecture qui a conduit à une situation de tensions extrêmes et au clash de ce lundi 26 octobre. L’affaire devra connaître son épilogue devant les tribunaux, GMC Event ayant fait savoir qu’elle saisissait le tribunal administratif.

Il faut d’abord savoir que ce marché de Noël a été confié à un organisateur privé par la ville d’Annecy en 2018 et pour 3 ans, dans le cadre d’une délégation de service public et après un appel d’offres. Si la commune n’investit pas d’argent, elle perçoit un droit de place et impose un cahier des charges à l’organisateur sur le contenu de l’événement.

C’est la situation sanitaire qui est à l’origine des tensions entre la ville et l’organisateur local GMC Event, basé à Pringy. Nous joignons d’abord Céline Goudjo, dirigeante de GMC Event cet après-midi. La tenue du marché de Noël et la problématique sanitaire ont fait l’objet de plusieurs réunions depuis l’été, et notamment avec Frédérique Lardet, maire adjointe en charge de l’économie locale et du commerce de proximité.

« La réunion de juillet a été houleuse, ça avait mal commencé. Celle d’août s’est également très mal passée, nous avons failli quitter la table des discussions, mais nous avons décidé de travailler sur deux protocoles sanitaires. L’un pour le village des Alpes, l’autre pour la zone marché à l’Hôtel de Ville. » Des protocoles qui auraient été présentés en préfecture le 14 septembre et qui tenaient compte de la situation sanitaire à cette date. Un protocole validé pour la partie « Village des Alpes » alors que celui concernant le marché proche de l’Hôtel de Ville recevait un avis réservé de la part des services de l’Etat selon l’entreprise d’événementiel.

Selon Céline Goudjo, le protocole pour le village des Alpes (qui nécessitait d’abaisser la jauge de fréquentation de 1499 à 220 personnes) a été présenté à François Astorg, maire d’Annecy et son adjointe Frédérique Lardet le 24 septembre, ainsi que son coût. S’en est suivit plusieurs désaccords. La ville souhaitait que la patinoire soit supprimée et remplacée par des places assises pour de la restauration. Impossible selon GMC Event qui dit ne pas être en état d’investir le matériel nécessaire pour cette nouvelle surface. Un non-respect du cahier des charges qui ouvrait également la voie à un éventuel recours d’un concurrent.
La mairie aurait également proposé que des chalets soient installés devant l’Hôtel de Ville. Un projet d’extension impossible selon l’organisateur à cause des quatre voies de circulation et d’un avis défavorable du commissariat, consulté sur la sécurité. « Installer de la restauration y était impossible puisque la préfecture a été claire : cette zone n’est pas encadrée par du vite-clos et donc le port du masque y est obligatoire.
Nous avons reçu ce matin un recommandé nous informant de l’annulation du contrat, le délai de préavis n’est d’ailleurs pas respecté. »

Du côté de la ville d’Annecy, c’est Frédérique Lardet qui nous apporte les explications :

« Depuis le mois d’août, lors de ces rendez-vous, on voyait bien que GMC Event n’était pas du tout enclin à réaliser ce marché de Noël. On avait beau essayer de trouver des solutions, il y avait toujours des fins de non-recevoir. »
La première solution, c’était de reporter 2020 à 2021 selon la maire-adjoint. La deuxième piste était de maintenir l’événement, mais avec un protocole sanitaire adéquat par rapport à la situation Covid-19 et validé par la Préfecture.
« Une réunion sur cette problématique a eu lieu avec GMC Event et en présence de son conseil juridique. La préfecture avait donné son accord pour passer le village des Alpes d’un format debout à un format assis pour 170 places. Il a été proposé de faire un avenant au contrat pour augmenter cette jauge en supprimant cette patinoire. Nous étions sensibles du fait que la rentabilité de GMC Event découle en partie du débit de boisson tenu par leurs soins au Village des Alpes. »
Frédérique Lardet confirme que GMC Event a refusé de mettre en place ce projet de suppression de patinoire/extension des places assises.

L’élue poursuit : « La préfecture estimant que le format de l’événement en face de Courier était idéal, il a été proposé d’éclater le marché de l’Hôtel de Ville en plusieurs petits blocs. GMC Event a ensuite été invitée à nous fournir le coup d’application du protocole sanitaire pour cette version revue et corrigée. Les propositions formulées étaient bien trop coûteuses. Il y en avait pour plus de 400 000 euros alors qu’aucun document financier n’a été produit pour pouvoir prendre la décision d’accompagner cette ouverture. À la suite de ces nombreux échanges et ne trouvant aucune solution satisfaisainte pour les deux parties : nous avons décidé de résilier le contrat et de ne pas faire le marché de Noël pour cette année 2020. »
Selon Frédérique Lardet, la rupture de contrat ne donne pas lieu à une indemnisation prévue par celui-ci, mais la mairie ne percevra pas non plus de droit de place. Au sujet du retrait de la patinoire ? C’était une proposition, mais pas une obligation. « Nous étions sensibles à un manque de places assises et donc une baisse de chiffre d’affaire. »
À propos des frais du protocole sanitaire ? « Il était envisageable d’accompagner ces coûts à condition qu’ils soient raisonables. »
Frédérique Lardet termine en disant regretter cette impossibilité d’offrir un marché de Noël aux Annéciens. « Annecy n’est pas la seule à annuler son marché de Noël. On va essayer de conserver l’esprit de Noël avec des illuminations et des animations que nous souhaitons organiser avec les associations locales qui ont soufferts du manque d’événements et qui pourront animer la ville d’Annecy pendant ces fêtes. »



Sons liés à cet article

Les explications de Frédérique Lardert : (extrait)


AutreS actualités pour Annecy :

ANNECY | (🎥 VIDÉO) Près de 500 personnes contre la loi de sécurité globale.

Le 21 Novembre 2020

Ils étaient près de 500 à dénoncer la proposition de loi de sécurité globale. Le texte propose notamment la pénalisation de la diffusion malveillante de l'image des forces de l'ordre.

H2O

ANNECY | La réponse d’Amazon et le compte-rendu de la réunion en mairie.

Le 20 Novembre 2020

Le 8 novembre dernier, H2O vous révélait le ras le bol des habitants du hameau de Branchy, dont le quotidien avait été bouleversé par l’entrée en service d’un entrepôt logistique du géant Amazon.

H2O

ANNECY | (🎙️PODCAST) Scission, recours, nouvelle candidature, nouveau groupe politique : le cas J-L Rigaut à la loupe !

Le 18 Novembre 2020

Après le départ de sept colistiers élus au conseil municipal, Jean-Luc Rigaut nous répond dans une interview / podcast exclusive.

H2O

ANNECY | Sept élus lâchent Jean-Luc Rigaut et créent un nouveau groupe politique !

Le 16 Novembre 2020

C’est un nouveau coup de tonnerre dans le monde politique annécien, et un nouveau coup dur pour Jean-Luc Rigaut. Après avoir perdu ses fauteuils de maire, président de l’agglomération et président de l’AdCF (Assemblée des Communautés de France), JLR voit partir sept élus de la liste « Pour Annecy Naturellement ».

H2O

ANNECY | (🎥 VIDÉO) Le nouvel Hôtel de Ville pas avant mi-2023.

Le 14 Novembre 2020

C’est un triste anniversaire pour les annéciens ce samedi. Celui de l’incendie de leur mairie.

H2O

ANNECY | COVID-19 : (📷 PHOTOS) Première évacuation militaire depuis l'aéroport d'Annecy.

Le 12 Novembre 2020

Un avion militaire médicalisé a procédé ce jeudi après-midi à une première évacuation sanitaire de deux patients atteints de la Covid-19 depuis l'aéroport d'Annecy.

H2O

ANNECY | Amazon à Branchy : F. Astorg a rendez-vous le 20 novembre.

Le 11 Novembre 2020

Ce dimanche 8 novembre, H2O vous révélait le ras le bol des voisins du nouvel entrepôt d’Amazon à Branchy (Annecy Seynod). Constitués en association, les voisins demandaient une réunion au Préfet et au maire d’Annecy.

H2O

ANNECY | (📷PHOTO) Amazon : « En danger », les riverains alertent le Préfet.

Le 08 Novembre 2020

Les craintes des associations qui s’étaient opposées au projet se sont visiblement réalisées… Dans un courrier de ce mercredi 4 novembre 2020, l’association « Bien Vivre à Branchy » alerte les autorités sur la sécurité autour du site Amazon qui a ouvert le 7 octobre à côté de leurs habitations.

H2O

ANNECY | Covid-19 : Le calendrier des pompiers est à vendre par correspondance.

Le 07 Novembre 2020

Pandémie de COVID oblige, la traditionnelle vente de calendriers par les pompiers d'Annecy n'aura pas lieu cette année sous sa forme habituelle.

H2O

ANNECY | Les médiathèques réouvrent leur service de retrait : « Des livres et moi, délivrez-moi »

Le 06 Novembre 2020

Dès ce vendredi 6 novembre, les médiathèques de la ville remettent en place leur service de retrait « Des livres et moi, délivrez-moi », déjà instauré à l'occasion du premier confinement.

H2O
1