H2O RADIO

CHOISISSEZ VOTRE LOCALISATION




J'accepte l'utilisation des cookies.
Mentions légales et politique de confidentialité.

Faverges-Seythenex

SOURCES DU LAC | Jacques Dalex : 2,5 M€ pour un Dojo et une salle de gym à Faverges-Seythenex

SOURCES DU LAC | Jacques Dalex : 2,5 M€ pour un Dojo et une salle de gym à Faverges-Seythenex

PUBLIE LE 05/12/2021 par Auriana Castro & Mathieu Hutin - 5726 vues

 

Jacques Dalex, maire de Faverges-Seythenex et président de la Communauté de Communes des Sources du Lac d’Annecy, était "L'Invité.e H2O" ce dimanche 5 décembre 2021.  Une heure d’interview pour aborder les questions de mobilité sur le territoire, le projet de lycée aux sources du lac, la politique culturelle et sportive de son équipe municipale et également le marché de Noël de la commune.

Interrogé en premier lieux sur les enjeux de mobilité dans le département, Jaques Dalex soutient la compétence de la région dans les questions de transport et soutient une approche globale.  Il défend ainsi sa position de laisser la compétence transport à la région.  Pour l’élu : « cette compétence est bien menée par la région, qui s’est engagée à nous écouter. » Le maire de Faverges-Seythenex souhaite ainsi développer une mobilité de proximité à la demande pour les habitants des sources du Lac d’Annecy.

Sur la question du TCSPI (Transport en Commun en Site Propre Intégral) de l’agglomération du Grand Annecy, Jacques Dalex invite la région à s’intéresser à la question de la ligne Albertville-Annecy : « Le soucis des habitants des sources du Lac d’Annecy, c’est bien de se rendre à Annecy. C’est là qu’il faut trouver une solution. Et la solution elle est entre la région, le Grand Annecy et l’ensemble des communautés de communes. On ne peut pas parler aujourd’hui de mobilité sans parler de la région. »

Questionné sur la différence de prix du ticket de bus entre Duingt-Annecy (1,50 €) et Doussard-Annecy (4,50€), l’élu reconnait une incohérence : « Il y’a un problème il faut qu’on harmonise ces prix. Il faut qu’on trouve une solution. » L’élu a affirmé travailler sur le sujet.

Autre enjeu pour Faverges-Seythenex, la création d’un lycée sur le secteur des sources du Lac d’Annecy. « Pour moi le lycée est un élément essentiel de l’aménagement du territoire. On a nos lycéens qui font une heure dans le car matin et soir. C’est à la fois un problème d’aménagement du territoire, un problème pour les enfants qui subissent ça et un enjeu énorme pour le développement des sources du lac. » L’arrivée d’un lycée permettrai pour Jacques Dalex d’apporter du dynamisme au secteur, d’autant que le service scolaire est essentiel dans la vie des habitants.

Quant à l’emplacement de ce lycée, plusieurs choix sont envisageables : « En tant que président de la communauté de communes, je dis qu’il doit être sur le territoire de la communauté de communes, en tant que maire […] je dis qu’on peut le mettre sur le territoire de Faverges-Seythenex.  Mais si mes partenaires maires des autres communes me disent qu’ils ont un autre emplacement, plus central, l’idée c’est aussi de recevoir les lycéens de Duingt et de Talloires, l’idée serait Doussard. La question c’est est-ce que la commune en a envie ? Mais aussi est-ce qu’elle a le terrain ? Il y a beaucoup de choses à mettre en place. »

Jacques Dalex a affirmé avoir déjà écrit au président de la région sur la construction d’un lycée aux sources du Lac d’Annecy : « Il a répondu verbalement qu’il était tout à fait favorable » Puis l’élu a plaisanté : « Mais c’était une période électorale donc…j’attends confirmation quand même »

Pour le président de la CCSLA : « Il n’y a plus de clivage, tout le monde a bien compris qu’il faut arrêter de concentrer tous les services sur Annecy. »

L’interview se porte par la suite sur la prise de compétence sport/culture de la communauté de communes. Pour le président de la CCSLA, le premier pas a été fait spontanément par les habitants du territoire, rassemblés dans les associations culturelles et sportives des communes voisines : « Aujourd’hui, cette vie commune, il faut qu’on la traduise. Il va falloir s’engager, ça pose des problèmes, c’est complexe, ça coute de l’argent mais c’est dans l’aire du temps et ça va le faire. On est avec les maires des communes voisines dans ce cheminement. Il faut que ça profite à tout le monde. Ça se faisait par convention mais on a un outil qui nous le permet c’est la communauté de communes. Nos citoyens ont les mêmes soucis, les mêmes problèmes, travaillons ensemble. »

Lorsque la commune transfère un service à d’autres communes, la communauté continue à payer le coût de fonctionnement. Lorsque des équipements ou des activités nouvelles sont créés c’est l’intercommunalité qui paie. Les communes continuent de subventionner leurs associations, la communauté de communes peut également subventionner les associations. La communauté de communes a des ressources : « Ce n’est pas trop un problème financier mais de volonté de travailler ensemble. »

L’élu évoque même la possibilité d’un futur rassemblement de communes : « On ne sait pas ce que nous réserve l’avenir : le sens de l’histoire c’est le rassemblement des communes. Ce qu’il s’est fait à Annecy, ça se fera surement un jour, pas sous mon mandat mais c’est le cours de l’histoire. »

Interrogé sur le projet de dojo/salle de gym à venir sur Faverges-Seythenex, le maire garanti sa construction sous son mandat : « Aujourd’hui je peux assurer que dans mon mandat la salle de sport, donc le dojo et la salle pour la gym, seront faits. On a beaucoup d’associations et on manque d’équipements. Il ne faut pas en parler il faut le faire et on va le faire. » Pour le maire, les travaux devraient commencer dans les deux ans à venir et la salle devrait voir le jour dans approximativement trois ans. Projet de la précédente équipe municipale, pour l’actuel maire il n’y a pas de question de clivage partisan : « Il y a un besoin, s’il est légitime on le fait. »

La construction de l’infrastructure est estimée par Jacques Dalex autour de 2,5 millions d’euros : « La commune a parfaitement la capacité de financer cet équipement nécessaire. »

Autre sujet d’actualité pour la commune : l’installation d’un terrain d’accueil pour la communauté des gens du voyages. Selon la loi, toute communauté de communes doit se doter d’un terrain d’accueil. La CCSLA n’en n’ayant toujours pas, Jaques Dalex a annoncé vouloir débloquer la situation : « J’ai dit ça suffit. Faverges est prêt à s’engager et à le faire. » L’élu plaisante : « J’ai entendu un soupir de soulagement des autres maires » .

Interrogé sur l’emplacement choisi, Jaques Dalex a répondu s’être décidé pour le secteur du Prés d’Enfer. Mais comme il le confie rapidement, les choses ont évolué : « Certains nous ont dit « nous on ne veut pas ». » Le maire explique que le dossier est actuellement bloqué par « les voisins immédiats. ». Face à cette situation, le maire de Faverges-Seythenex s’est tourné devant le préfet. Ce dernier, selon Jacques Dalex, a dit que l’emplacement n’était pas souhaitable.

Sur ce dossier c’est donc retour à la case départ.

Également questionné sur la situation actuelle de l’office du tourisme, le maire de Faverges-Seythenex a expliqué qu’une nouvelle directrice était arrivée pour reprendre l’OT : « On finance cet équipement mais il y a une gestion relativement indépendante qui se fait en bonne entente. Le financeur n’a pas de pouvoir de décision. Dès le 15 décembre une nouvelle directrice arrive. Les choses devraient se passer le mieux possible. C’est la vie, le directeur était là depuis une dizaine d’année, il est parti pour une progression professionnelle dans un autre secteur… c’est très bien. Quelqu’un va reprendre les choses et apporter des idées nouvelles et poursuivre ce qui a été engagé. »

L’interview se termine sur l’approche des festivités de Noël. Cette année, Faverges-Seythenex aura le droit à un certain nombre d’animations : « Les gens attendaient de se retrouver. Nous n’essayons pas de concurrencer des villes plus grandes avec beaucoup plus de moyens que nous. Mais dans le contexte actuel, les fêtes de Noël sont importantes. J’ai bien peur qu’on rentre dans une période difficile… On fera tout pour veiller à la sécurité de tous et que tout se passe bien. »



AutreS actualités pour Faverges-Seythenex :

FAVERGES-SEYTHENEX | Grandes ambitions, grands résultats pour Accro2gym

Le 30 Juin 2022

C’est en 2009 que Karine Gaillard a fondé son association : Accro2gym. Basé à Faverges, ce club permet de pratiquer de la gymnastique au sol, en barres ou en poutre. On peut aussi y pratiquer de la danse ou encore du pilates.

H2O

FAVERGES-SEYHTEHENEX | Ginette Kolinka, rescapée de la Shoah a donné son nom à une école élémentaire

Le 29 Juin 2022

Dans la cour de récréation du groupe scolaire de Viuz, une centaine d’enfants, tous vêtus d’un haut blanc et d’un bas noir, chantent. Si ces enfants chantent ce 28 juin 2022, c’est pour Ginette Kolinka, ancienne déportée d’Auschwitz-Birkenau.

H2O

LA SAMBUY | Jaques Dalex a promis un nouvel audit et des groupes de travail

Le 29 Juin 2022

Ce mardi 28 juin 2022, habitants de Faverges-Seythenex et amoureux de la station de la Sambuy étaient conviés à une réunion publique sur le devenir du site touristique quatre saisons.

H2O

LA SAMBUY | Pressions politiques, opinion publique manipulée : les dés sont-ils pipés ?

Le 28 Juin 2022

Le 12 juin dernier, H2O vous révélait d’étranges manœuvres politiques à propos de l’avenir de la station touristique quatre saisons de la Sambuy, gérée par la ville.

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | Une réunion publique organisée sur l’avenir de La Sambuy

Le 21 Juin 2022

A la suite de l’audit et des récents débats sur le devenir de La Sambuy, la municipalité de Faverges-Seythenex convie les habitants à une réunion d’information.

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | La Sambuy : Après le rassemblement et la présentation de l’audit « J’attends que quelqu’un me dise, j’ai la solution ! » (Jacques Dalex)

Le 17 Juin 2022

Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées ce mercredi 15 juin, en marge d’un conseil municipal privé pour soutenir la station de la Sambuy. A la suite de la réunion, le maire de Faverges Jacques Dalex, la première adjointe Jeannie Tremblay et la directrice de cabinet nous ont reçu et nous ont accordé une interview.

H2O

La Sambuy | « Cette montagne, elle est en nous, c’est notre patrimoine. Et l’on n’a pas le droit de s’attaquer au patrimoine. » (Marcel Cattaneo)

Le 17 Juin 2022

Empêché mercredi soir, c’est de sa propre initiative que le conseiller départemental et ancien maire vient au micro, crier son amour pour le site et son activité.

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | Avenir de la Sambuy : quelle affluence pour le rassemblement de mercredi ?

Le 13 Juin 2022

Au lendemain de nos révélations sur l’avenir de la station communale de la Sambuy, une étonnante vague de réactions s’est répandue tant dans la ville que sur les réseaux sociaux, et un appel à se rassembler pour soutenir la station de la Sambuy a été lancé par une habitante.

H2O

Édito | « La décision est prise ! Le maire va fermer la Sambuy ! » Politique de trottoir, réunion secrète et poker menteur à Faverges-Seythenex

Le 12 Juin 2022

Enquête sur une petite phrase et analyse : « Le maire Jacques Dalex dit à qui veut l’entendre qu’il a pris sa décision et que la fermeture de la station communale de la Sambuy est programmée. »

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | Il saute d’un pont et est percuté par une voiture

Le 10 Mai 2022

Un drame s’est joué ce mardi 10 mai 2022 à Faverges Seythenex. Aux alentours de 9h, un homme de 76 ans a délibérément sauté du pont surplombant la route départementale 1508 qui relie Faverges à Saint-Ferréol, alors deux voitures arrivaient sur l’axe en direction d’Albertville.

H2O
1