Haute-Savoie

HAUTE-SAVOIE | Constitutionnalisation du droit à l’IVG : les sénateurs haut-savoyards ont voté contre

HAUTE-SAVOIE | Constitutionnalisation du droit à l’IVG : les sénateurs haut-savoyards ont voté contre

PUBLIE LE 11/11/2022 par Auriana Castro - 1075 vues

Alors que selon un sondage IFOP de juin 2022, 81 % des Français seraient favorables à la constitutionnalisation de l’IVG, les sénateurs haut-savoyards ont voté contre. Deux visions s’opposent...

  • HAUTE-SAVOIE | Constitutionnalisation du droit à l’IVG : les sénateurs haut-savoyards ont voté contre HAUTE-SAVOIE | Constitutionnalisation du droit à l’IVG : les sénateurs haut-savoyards ont voté contre

    © www.senat.fr
    Le 19 octobre 2022, la proposition de loi portée par l’écologiste Mélanie Vogel a été rejetée par une courte majorité du Sénat.

Le 19 octobre 2022, la proposition de loi portée par l’écologiste Mélanie Vogel a été rejetée par une courte majorité du Sénat. Une proposition de loi qui visait à graver dans le marbre le droit à l’interruption volontaire de grossesse.

Depuis l’abrogation du droit à l’avortement au niveau fédéral aux Etats-Unis, la constitutionnalisation de ce droit en France est devenue un enjeu central pour beaucoup.
Le texte était cosigné par des sénateurs de sept des huit groupes politiques du Sénat à l'exception du groupe majoritaire des Républicains. Et ce, alors que selon un sondage IFOP de juin 2022 réalisé pour la fondation Jean Jaurès, 81 % des Français seraient favorables à la constitutionnalisation de l’IVG.
 

« Une position de juriste », Loïc Hervé, sénateur haut-savoyard

En Haute-Savoie, les sénateurs Cyril Pellevat et Loïc Hervé ainsi que la sénatrice Sylviane Noël ont voté contre cette proposition de loi.
Loïc Hervé défend « une position de juriste ». Il explique : « Il faut que ça soit le parlement qui garde la main sur les modalités de mises en œuvre de l’IVG dans notre pays. Le conseil constitutionnel n’est pas une instance démocratiquement élue, contrairement à l’Assemblée nationale et au Sénat. Pour moi, c’est inquiétant. »

Le Conseil constitutionnel étant composé de neuf membres nommés par le président de la République et les présidents des chambres parlementaires, le sénateur craint que les positions individuelles des sages puissent ainsi par le biais de QPC (question prioritaire de constitutionnalité) modifier, sans que le parlement n’intervienne, la manière dont les IVG peuvent être pratiquées.

Une position que ne partage pas Le Planning Familial. L’association soutient depuis le début des discussions, la constitutionalisation du droit à l’interruption volontaire de grossesse. Johanna et Lucile, deux bénévoles du Planning 74, développent : « Une fois ce droit entré dans la constitution, les lois qui pourraient être révisées dans le cadre des QPC, se sont celles qui entravent le droit à l’avortement et pas l’inverse. En en faisant un droit constitutionnel, ce qui pourrait être remis en question se sont les lois qui seraient considérées comme une entrave à l’avortement. »

Derrière cette démarche, seulement la symbolique ?

Et en ce qui concerne les entraves à l’avortement, les deux camps s’accordent. Dans sa prise de parole au Sénat, Loïc Hervé concluait ainsi : « Dans un contexte de désertification médicale, l’accès à l’IVG est parfois rendu très difficile. Les plus touchées sont les femmes originaires de territoires ruraux. Si le droit existe, il n’est pas appliqué de manière pleine et entière sur le territoire de notre pays. » Jusque-là, même constat. Le sénateur poursuit : « Alors avant de s’interroger sur la nécessité avant tout symbolique d’une inscription dans la constitution nous devons, le gouvernement, doit se préoccuper de l’effectivité de l’application de la loi. Il est vain d’inscrire ce droit si au quotidien certaines de nos compatriotes ne peuvent pas, in cocrento, s’en prévaloir. »

Si le constat est le même, les conclusions diffèrent. Pour Le Planning, l’un n’empêche pas l’autre, au contraire. « Il est, aujourd’hui, important que l’on protège l’IVG… avant que le contexte soit moins favorable. Il est inutile d’attendre une crise. Une fois inscrit comme un droit fondamental, ce seront des raisons supplémentaires qui vont favoriser l’accès au droit à l’IVG sur le territoire. » Lucile poursuit : « En tant que Planning, on est, bien entendu, pour des propositions d’améliorations. »
Elle énumère : « L’accès à l’IVG, l’accès à l’éducation aux sexualités, la lutte contre les déserts médicaux, la hausse des subventions pour les associations féministes… Bien sûr, la constitutionalisation ne fera pas tout, il faut continuer à avancer sur ce droit et ça n’empêche pas de le protéger. »

Courant novembre, la question de la constitutionalisation du droit à l’IVG devrait une nouvelle fois être débattue, cette fois à l’Assemblée nationale. Le groupe Renaissance et la Nupes voulant également présenter une proposition de loi lors de leurs prochaines niches parlementaires.

Et en Haute-Savoie ?

Dans le département, en 2020, plus de 2 600 femmes ont eu recours à une interruption volontaire de grossesse. Près de 5% des habitantes de la Haute-Savoie, décident ou sont contraintes d’avorter dans un autre département. 
Contact privilégié, Le Planning Familial 74 a deux antennes, l’une à Annecy, l’autre à Annemasse. Nombre de femmes se tournent vers la trentaine de bénévoles pour connaitre leurs droits et les démarches à suivre.



Sons liés à cet article

Ecoutez l'interview de Lucile et Johanna, bénévoles au Planning Familial 74 : 


Ecoutez l'interview de Loïc Hervé, sénateur de la Haute-Savoie : 


AutreS actualités pour Haute-Savoie :

HAUTE-SAVOIE | Le département va construire la « Haute-Savoie Arena » à côté de Rochexpo

Le 25 Novembre 2022

C’est une nouvelle étape dans la préparation et l’organisation des mondiaux de cyclisme 2027. Le département vient de révéler le site où sera construit le vélodrome jusqu’ici contesté. Un temps pressenti à Reignier-Esery, le complexe multisport s’appelle désormais Haute-Savoie Arena, et sera construit à la place du parking de Rochexpo à la Roche sur Foron.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Concession de l’aéroport d'Annecy : deux agents du département entendus par la PJ

Le 07 Novembre 2022

Alors que la procédure exige un degré élevé de confidentialité entre les parties, la plainte déposée pourrait dénoncer une partie de poker menteur, menée par un ou plusieurs cadres du département, pour saborder la candidature d’Edeis.

H2O

HAUTE-SAVOIE | 61 bouquetins tués, annonce le préfet

Le 18 Octobre 2022

Le 17 octobre 2022 marquait le lancement de l’abattage de bouquetins du Bargy sur décision du préfet de la Haute-Savoie. Pendant les deux jours, de l’opération, 61 bouquetins ont été tués. 

H2O

HAUTE-SAVOIE | L’abattage des bouquetins du Bargy a commencé

Le 17 Octobre 2022

Le 14 octobre 2022, le préfet de la Haute Savoie a pris un arrêté autorisant l’abattage de bouquetins sur l’ensemble du massif du Bargy. L’objectif visé par la préfecture : lutter contre la brucellose.

H2O

AURA | L’ensemble des transports régionaux en libre accès ce week-end

Le 14 Octobre 2022

Les réseaux TER Auvergne-Rhône-Alpes, Léman-Express et cars interurbains seront librement accessibles dès ce 15 octobre 2022. Une décision prise par la région Auvergne Rhône Alpes face à la pénurie de carburant que connait la France.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Stations à sec : une soignante en appelle au préfet !

Le 09 Octobre 2022

Inquiétés par les images des files d’attentes devant les stations-services dans les Hauts-de-France, de nombreux automobilistes se sont rués sur les pompes ce samedi 8 octobre 2022.

H2O

PAYS DE SAVOIE | L’Orchestre des Pays de Savoie veut « casser les idées reçues »

Le 07 Octobre 2022

Tétris, Pokemon, Mario ou Zelda, les grands classiques du jeux vidéo entrent cette année dans le répertoire de l’Orchestre des Pays de Savoie. Cette nouvelle saison dévoilée officiellement ce 4 octobre 2022 parie ainsi sur la diversité.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Crèches & Périscolaires : les raisons du malaise

Le 06 Octobre 2022

« Un mépris de trop ». C’est avec ces mots que Julie Marty-Pichon, présidente de la Fédération Nationale des éducateurs.trices de jeunes enfants (FNEJE) et membre du collectif "Pas de bébés à la consigne" décrit cet arrêté.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Changement climatique : Petits plans d’eaux de montagne et grandes conséquences

Le 27 Septembre 2022

En 2021, France Nature Environnement lance le projet CIMaE (Climatic Impact on Mountain Aquatic Ecosystems). Son objectif, étudier l'impact du changement climatique sur les zones humides d'altitude afin de mieux les protéger. Des zones, encore aujourd’hui, largement méconnues qui font pourtant partie des écosystèmes les plus riches au monde…

H2O

HAUTE-SAVOIE | Mondiaux 2027 : le sénateur Loïc Hervé monte au créneau

Le 15 Septembre 2022

Alors que le tribunal administratif de Grenoble a rejeté le recours de neuf collectifs haut-savoyards contre la candidature aux Mondiaux 2027, et à une semaine de l’annonce de la sélection de l’Union Cycliste Internationale (UCI), le sénateur Loïc Hervé monte au créneau.

H2O
1