Volume
Haute-Savoie

ANNECY | Après l’été, la saison de la chasse aux terrasses ?

Le 19/10/2017 - 9394 vues

Par La Rédaction

LES TERRASSES SUR LE GRILL

C’est le nouveau sujet chaud à Annecy depuis le début de la semaine.

Après les nombreuses critiques autour de l’autorisation du Big Air sur le Pâquier et une explication de texte en conseil municipal sur « la prostitution de la ville », la cuisine politique de la mairie quant à la réglementation des terrasses des commerçants alimente un nouveau début de polémique.

 

PARCOURS DU COMBATTANT AFFAMÉ

Il faut déjà dire que manger en terrasse à Annecy un samedi par beau temps relève du parcours du combattant. Il vous faut déjà éviter l’obstacle des parkings saturés pour ensuite espérer trouver quelques couverts disponibles si vous n’avez pas réservé.

Bref, votre petite soirée dans la vieille ville a toutes les chances de tomber à l’eau sans réservation et une arrivée précoce pour stationner.

 

UNE PETITION COMME PREMIÈRE RÉACTION

Mais, depuis quelques jours, le bruit court que cela pourrait devenir carrément un privilège en voie de disparition. Le torchon brûle même pour certains commerçants qui ont lancé une pétition en ligne :

https://www.mesopinions.com/petition/politique/annecy-toucher-nos-terrasses/35083

Dans notre département, où on aime à dire et répéter qu’une de ses valeurs est de ne pas empêcher les gens de travailler, l’origine du problème serait, selon nos informations, une mise en demeure par lettre recommandée AR envoyé par la mairie à un commerçant.

Ce dernier a reçu un accord oral pour le renouvellement de sa terrasse après l’achat d’un nouveau local avant de se voir finalement notifier l’obligation de respecter la règle du 1 pour 1. Une décision l'obligeant à reduire sa terrasse de 50 chaises.

 

TOUS POUR 1

Décriée par une majorité de bistrotiers et restaurateurs cette règle ancienne (qui consiste à autoriser une place terrasse pour une place intérieure) a été réaffirmée en 2013 par la municipalité qui refusait depuis de la supprimer en indiquant pourtant ne pas vouloir l’appliquer. Le Rubicon aurait donc été franchi avec ce courrier.

Passé la solidarité avec leur collègue, les autres commerçants craignent maintenant qu’elle s’applique à tous ou pire, qu’elle s’applique au cas par cas, sur fond de pressions et de passe-droits.

 

DANS L’OPPOSITION, ÇA BOUT !

Pour Denis Duperthuy, conseiller municipal de l’opposition, on critique avec véhémence de la brutalité. Son article dénonce également de l'incompétence et de l'irrespect.

Sur le fond, on dénonce des propos « off » : « Les commerçants, surtout s'ils sont cafetiers ou restaurateurs sont vus comme des profiteurs, des poseurs de problèmes, parfois des irresponsables (avec l'alcool), des "enlaidisseurs" de notre vieille ville. Les commerçants sont considérés comme des "égoïstes" uniquement intéressés par leur tiroir-caisse. »

On s’inquiète aussi des problématiques économiques et touristiques même si l’on est conscient de certains dérapages.
« On touche là à un sujet ultrasensible car culturel et qui représente l’art de vivre à la Française. Il est indispensable de régler une bonne fois pour toute ce problème qui créé de l’insécurité sur le marché des ventes de commerces. Il faut supprimer cette règle et la remplacer par une commission spéciale intégrants les commerçants où la mairie déciderait in fine. »

 

DES COMMERCANTS SOUS PRESSIONS

Pour Karine ZERBOLA, Co-Gérante de la Buvette du Marché, le torchon brûle et l’inquiétude est grande, sa terrasse représente 50% de son chiffre d’affaires, elle perdrait 65 places et devrait se séparer de 6 employés sur 12.

Ses craintes vont au-delà de la valeur de son commerce. Le lien social, l’attrait touristique et les emplois sont menacés selon la chef d’entreprise.

 

LE POINT DE VUE MUNICIPAL

Du côté de la mairie, la réponse que nous avons obtenu ce mercredi soir est que « l’on croit que les commerçants qui l’ont créé (la pétition) l’ont aussitôt retiré. »

Il y aurait donc bien un problème de communication avec la cuisine et le seul plat servi aux commerçants serait pour le moment une bonne soupe à la grimace !

 

Publié le 19/10/2017 à 12h00.



AutreS actualités pour Haute-Savoie :

HAUTE-SAVOIE | Foot / Coupe de France : le GFA Rumilly-Vallières affrontera Toulouse en quarts !

Le 09 Avril 2021

Deux jours après avoir marqué l’histoire du foot haut-savoyard (seul l’ETG FC s’était hissé à ce niveau de la compétition et jusqu’en finale), le GFA est désormais fixé sur son sort.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Vaccination, les centres montent en puissance ; 200 pharmacies vont vacciner

Le 13 Mars 2021

La préfecture de la Haute-Savoie a annoncé ce vendredi soir accélérer le rythme de la vaccination.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Couvre-feu maintenu à 20h : le communiqué de presse antidaté ?

Le 09 Janvier 2021

C'est un internaute qui a repéré le petit détail qui était passé inaperçu. Le communiqué envoyé par la préfecture de la Haute-Savoie ce samedi 9 janvier 2021 à 10h52 est daté... du 8 janvier 2021, soit hier.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Pas de couvre-feu à 18h en Haute-Savoie... mais jusqu'à quand ?

Le 08 Janvier 2021

Ce vendredi matin, les élus locaux et notamment les parlementaires avaient échangé avec les services de la Préfecture.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Des enfants félicités par les pompiers pour des comportements héroïques

Le 29 Décembre 2020

Les enfants sont plein de surprises et surtout plein de ressources, cela se vérifie avec les cinq enfants mis à l’honneur ce lundi soir au CTRA-CODIS (Centre de traitement et de régulation des appels - Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) de Meythet.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Un Noël blanc autour du lac ?

Le 24 Décembre 2020

Si l'absence de couvre-feu va permettre au père Noël d'effectuer sa tournée et sa distribution de cadeaux, la météo pourrait nous offrir un matin blanc ce vendredi 25 décembre 2020.

H2O

LA BALME-DE-SILLINGY | Le tribunal donne raison aux gens du voyage

Le 18 Décembre 2020

Malgré un arrêté d’expulsion de la Préfecture leur demandant de partir sous 24 heures, les gens du voyage ont décidé de faire un recours auprès du Tribunal administratif de Grenoble.

H2O

MONTAGNE | (🎙️PODCAST) Véronique Riotton reçue à l’Élysée : « Le Président est très sensible aux causes de la montagne. »

Le 09 Décembre 2020

Véronique Riotton, députée de la Haute-Savoie a été reçue à l’Élysée ce mardi soir. Avec ses collègues Xavier Roseren, Pascale Boyer et Jean-Bernard Sempastous, membres du Conseil National de la Montagne ; les parlementaires de la majorité ont participé à une réunion avec les membres du cabinet du Président de la République.

H2O

HAUTE-SAVOIE | "Un sitting à l'Élysée ! Il faut aller jusqu'au bout, y'en a marre !"

Le 03 Décembre 2020

En marge de la manifestation des élus et socio-pros de la Clusaz, Marc Veyrat a laissé éclater sa colère.

H2O

HAUTE-SAVOIE | (🔴 PODCAST) : Allocution d’E. Macron : « C’est irresponsable et grave » pour Loïc Hervé.

Le 24 Novembre 2020

Juste après avoir suivie l’allocution du Président Macron et avant de retourner sur les bancs du Sénat, Loïc Hervé a pris quelques minutes pour réagir aux annonces présidentielles concernant le relâchement du confinement. Un coup de colère auquel le centriste ne nous avait pas habitué.

H2O
1