H2O RADIO

CHOISISSEZ VOTRE LOCALISATION




J'accepte l'utilisation des cookies.
Mentions légales et politique de confidentialité.

Semnoz

SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit

SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit

PUBLIE LE 07/05/2022 par Mathieu Hutin | Rédacteur en Chef - 8289 vues

Après le placement en garde à vue de 3 conducteurs ce vendredi matin pour les faits du week-end dernier, une impressionnante opération a eu lieu dans la nuit, mobilisant même un hélicoptère

  • SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit

    © Twitter | Gendarmerie de la Haute-Savoie
    À l'unique sortie du parking de la station du Semnoz, la verbalisation des participants est systématique

  • SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit

    © Twitter | Gendarmerie de la Haute-Savoie

  • SEMNOZ | Rassemblement auto sauvage : quatre fourrières et plus de 200 verbalisations cette nuit

    © Twitter | Gendarmerie de la Haute-Savoie

La couleur avait été clairement annoncée cette semaine par le préfet de la Haute-Savoie, le parquet d’Annecy ou encore les forces de gendarmerie et de police. Si le message n’a visiblement pas été reçu ou pas compris des propriétaires de grosses mécaniques, le moins que l’on puisse dire c’est que les promesses formulées par les différentes autorités du département ont été tenues dans la nuit de ce vendredi à ce samedi 7 mai 2022.

Dès la fin d’après-midi de ce vendredi, un important dispositif de gendarmerie était déployé « jusqu’aux frontières » précise le lieutenant-colonel Maxime Chevallard, commandant la compagnie de gendarmerie d’Annecy. Le militaire que nous joignons au milieu de la nuit, aux manettes de l’opération précise : « Au plus fort du dispositif, quatre-vingts militaires avaient pour mission de repérer tout convoi ou participant potentiel » aux rodéos urbains qu’Épagny-Metz-Tessy et Annecy ont connu le week-end dernier.

L’hélicoptère Choucas 74 avait été aperçu dans la soirée de ce vendredi dans le secteur de Rumilly et au-dessus de l’A41. Maxime Chevallard nous a confirmé qu’il avait bien été mobilisé pour ce dispositif massif.

C’est finalement sur le parking de la station du Semnoz que se sont donné rendez-vous – via les réseaux sociaux – les mordus de drift et de burns, une semaine après la mort d’un jeune de 18 ans sur un rassemblement de ce type dans le nord de la France.

Deux cents voitures ont donc été « encerclés » par un important dispositif d’une quarantaine de militaires, maîtrisant tous les axes qui mènent à la station (côté Quintal et col de Leschaux) et contrôlant systématiquement les automobilistes à la sortie du parking de la station. Une action des militaires coordonnées avec les services de la police nationale d’Annecy qui (selon nos informations) maîtrisait elle, la montée vers le Semnoz par la Visitation.

Les importants effectifs déployés ont permis de relever au moins quatre rodéos caractérisés. Des faits délictuels que le parquet devrait poursuivre si l’on en croit les déclarations faites cette semaine. Ces quatre véhicules ont été mis en fourrières.

C’est donc la totalité des participants qui a été verbalisée. Plus de deux cents contraventions ont été dressées par les gendarmes pour « participation à un événement motorisé non autorisé. » Selon nos constatations, une infraction punie d’une contravention de 3ème classe. L'amende forfaitaire est de 68 euros, minorée à 45 euros en cas de paiement en avance, majorée à 180 euros si retard.

Un nouveau « rasso » et une réponse ferme qui interviennent quelques heures après le placement en garde à vue de 3 conducteurs (2 suisses et 1 français) qui avaient été convoqués par le peloton motorisé d’Annecy ce vendredi matin. Trois conducteurs qui devraient être poursuivis par le parquet d’Annecy. Ces faits délictuels sont punis d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Une peine doublée si les faits sont commis en réunion, triplée si l’auteur est sous l’emprise de l’alcool et ou de stupéfiants ou s’il n’a pas son permis et quintuplée s’il cumule deux de ces circonstances aggravantes.



AutreS actualités pour Semnoz :

SEMNOZ | Eau potable : « Un passage en force » pour Fabienne Grébert

Le 12 Avril 2022

La feuille de route entre le Département et le Grand Annecy pour la station du Semnoz a été présentée ce lundi 11 avril 2022. Parmi les trois axes évoqués la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la station. 

H2O

SEMNOZ | Eau potable, nouvelle luge, ski nordique : le département investit pour l’avenir

Le 11 Avril 2022

Frédérique Lardet, la présidente du Grand Annecy a accueilli dans la station du Semnoz Nicolas Rubin, 1er vice-président du conseil départemental délégué à l’administration générale, aux sports, à l’aménagement du territoire ; Jean-Marc Peillex, vice-président délégué au tourisme, lac et montagne et Lionel Tardy, vice-président délégué aux routes et bâtiment et pistes cyclables

H2O

SEMNOZ | Ski : tout le domaine est ouvert ! « Ça remonte à au moins une dizaine d’années ! »

Le 11 Décembre 2021

La station du Grand Annecy a annoncé la bonne nouvelle ce vendredi 10 décembre 2021. L’intégralité du domaine de la station du Semnoz a ouvert ce samedi 12 décembre au matin, pour le bonheur des amateurs de glisse.

H2O
1