Haute-Savoie

RUMILLY | La contamination des eaux aux PFAS inquiète au plus haut point !

RUMILLY | La contamination des eaux aux PFAS inquiète au plus haut point !

PUBLIE LE 20/04/2023 par Lison Bourgeois - 8512 vues

Dans un communiqué publié mercredi 19 avril au soir, la préfecture de Haute-Savoie recommande de ne pas consommer les poissons pêchés dans les cours d'eau de Rumilly et ses alentours. Le sujet des PFAS, ces composés chimiques perfluorés autrement appelés “polluants éternels", est au centre de l’actualité politique depuis plusieurs semaines dans la commune.

  • RUMILLY | La contamination des eaux aux PFAS inquiète au plus haut point ! RUMILLY | La contamination des eaux aux PFAS inquiète au plus haut point !

    © Lison Bourgeois
    Pour compléter les recherches, une étude épidémiologique de bio-imprégnation aux composés fluorés est actuellement menée par EELV.

Ce sont des analyses menées après la détection de composés chimiques perfluorés dans l'eau du robinet qui révèlent l'étendue des dégâts. Les seuils de PFAS, ces composés chimiques perfluorés autrement appelés “polluants éternels", dépassent les recommandations sanitaires. Particulièrement dans le Dadon, un des affluents du Chéran, où les teneurs en PFAS dans la chair des poissons sont supérieures aux normes européennes en vigueur. Ce mercredi 19 avril, la préfecture de Haute-Savoie a publié un communiqué qui recommande de ne pas consommer les poissons pêchés dans les cours d'eau de Rumilly et ses alentours. À la même heure, les représentants locaux d’Europe Écologie Les Verts (EELV) tenaient une conférence de presse sur le même sujet, attablés dans un bar rumillien. “Notre conférence de presse tombait à point nommé”, observe sérieusement Fabienne Grebert, conseillère régionale EELV mais également conseillère municipale d’Annecy.

“Les résultats concernant les pollutions aux PFAS sont connus depuis l’automne 2022, il faudra attendre le mois de février pour déclencher des études sur les rivières à proximité”, regrette Fabienne Grebert. “Maintenant, nous devons absolument accélérer les études, les analyses des sols, des eaux résiduaires et des eaux de surface. Pour bien comprendre l'étendue de la pollution, protéger la population et la santé et mettre en œuvre les mesures de dépollution qui s’imposent. Il faut soutenir l’interdiction des PFAS sur le territoire national et travailler de concert avec les industriels pour que nous puissions le faire le plus rapidement possible”, lance-t-elle.  

La recommandation de la préfecture fait suite à des prélèvements effectués en février 2023 dans le Dadon, le Nant Boré et le Néphaz ainsi que sur le ruisseau des Trois Fontaines à Annecy. Neuf prélèvements ont été effectués sur une centaine de poissons comme des vairons, des goujons, des truites Fario et des chabots. Dans le Dadon, un des affluents du Chéran, les teneurs en PFAS sont de 3.07 et 3.80 µ/kg au lieu de 2 µ/kg pour les poissons autres que les truites. Concernant les prélèvements réalisés sur les cours d’eau de Nant Boré, de Néphaz, du Chéran et du ruisseau des Trois Fontaines (truites et chabots), les analyses ont révélé la présence de PFOS (qui font partie de la famille des PFAS) mais à des taux inférieurs aux seuils réglementaires (0.75 à 0.98 µ/kg). Pour compléter ces recherches, une étude épidémiologique de bio-imprégnation aux composés fluorés est actuellement menée par EELV.

Pierre-Emmanuel Litaize, membre EELV du bassin annécien, anticipe : “par rapport à toutes ces problématiques, il vaut mieux faire face et trouver des solutions ensemble avec les industriels, les collectivités, les agences de santé plutôt que de faire l’autruche.” Des solutions qui méritent un travail de longue haleine, coûteux mais rentable pour Pierre-Emmanuel Litaize. “De toute façon, on le paiera ! Soit on le paiera dans le traitement de cancers ou dans des frais de longues maladies, soit on mettra en place des solutions pour anticiper tout ça et pour prendre en charge en amont les maladies. N’importe quel médecin vous le dira : une maladie qui est prise en charge en phase terminale ça coûte cher et on a très peu de solutions à part des soins palliatifs. Si on arrive très en amont, on est capable de trouver des solutions”, assure-t-il.

Autour de la table, tous s’accordent pour dire que la solution n’est pas de pointer du doigt un acteur. “Nous sommes tous co-responsables”, lance Fabienne Grebert au milieu de la conversation. Les PFAS sont des "polluants éternels" qui servent notamment dans les revêtements antiadhésifs. À Rumilly, les marques “Tefal” et “Salomon” ont été pointées du doigt par la préfecture de la Haute-Savoie dès les premières analyses. Mais pour Jean-Rodolphe Jarrige, le travail doit justement se faire conjointement avec les industriels. “C’est dans les gènes des politiques d’avoir peur de blesser ou de faire des choses qui vont coûter cher aux industriels. Parce que l’industriel amène des salariés et de l’économie”, observe-t-il. Selon ses mots, l’industriel ne serait donc pas “le responsable unique”. “On évolue avec nos connaissances, avec l’environnement. Le premier objectif est d’expliquer aux industriels que c’est un combat qu’il faut mener ensemble”, projette-t-il. Puis il conclut : “Aujourd’hui l’eau c’est l’or de demain, donc celui qui ne s'intéresse pas à l’eau est complètement fou !”.



Sons liés à cet article

Écouter l'interview :


L'interview de Fabienne Grebert, conseillère régionale EELV mais également conseillère municipale d’Annecy : 


AutreS actualités pour Haute-Savoie :

Après l’incendie du gîte du Passant au Reposoir, les deux gérants déjà tournés vers l’avenir

Le 17 Avril 2024

Le gîte du Passant, situé au Reposoir, a été ravagé par les flammes mardi 9 avril, alors que ses deux jeunes gérants, Pierre Rubat et Marceau Fournier, n’étaient pas sur les lieux. Malgré ce nouvel évènement tragique, ils ne comptent pas baisser les bras.

H2O

L'aqua textile, une initiative pour limiter la pollution des sols

Le 26 Mars 2024

Posée non loin du Mont-Blanc, une installation pourrait considérablement changer la qualité de l’eau qui entre dans les sols. L'aqua Textile est un matériau qui tend à se démocratiser.

H2O

Virginie Duby-Muller nommée parlementaire en mission : « C’est un enjeu d'aménagement du territoire en matière de culture »

Le 05 Mars 2024

La députée de la 4e circonscription de Haute-Savoie, Virginie Duby-Muller, a été nommée parlementaire en mission par le gouvernement. Elle tentera de répondre à la problématique de l'ingénierie culturelle en milieu rural. Qu’est-ce que cela signifie ? Elle nous explique.

H2O

Des hélicoptères et plus de 40 personnes mobilisées pour sauver une randonneuse, sa chute « aurait pu lui être fatale »

Le 27 Février 2024

Une course contre-la-montre a eu lieu en ce début de semaine, lundi, pour sauver la vie d’une randonneuse. Blessée et avec un téléphone fonctionnant assez mal, sa survie était mise en péril.

H2O

À Cornier, une réunion pour « l’avenir des communes et des maires »

Le 20 Février 2024

Des élus locaux et nationaux se sont rassemblés pour aborder le sujet des communes rurales, mais aussi de leurs maires. Entre isolement et manque de moyens, plusieurs sujets ont été évoqués.  

H2O

Organisé en soutien à un enfant autiste, Trace d'Espoir, un beau message « dans un monde individualiste »

Le 14 Février 2024

Malgré le manque de neige par endroit et la poudreuse fraîche par d'autres, Trace d’Espoir a eu lieu ce week-end, avec des objectifs et un message important à la clé. 

H2O

La Roche-sur-Foron : après la présentation du vélodrome Arena, ses opposants appellent à manifester ce mercredi

Le 19 Décembre 2023

Le projet de la Haute-Savoie Arena à La Roche-sur-Foron a été présenté lors d'une réunion publique, ce lundi. En désaccord avec ce projet, l’association "Non au vélodrome Arena" organise un rassemblement, ce mercredi, devant la mairie, au moment où doit se dérouler le conseil municipal. 

H2O

HAUTE-SAVOIE | Un épisode de pollution aux poussières du Sahara touche le département

Le 19 Juin 2023

A compter de ce 20 juin 2023, plusieurs départements de la région Auvergnes-Rhône Alpes dont la Haute-Savoie sont placés en vigilance jaune pour un épisode de pollution aux poussières du Sahara.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Cancer du col de l’utérus : 90% des cas pourraient être évités

Le 13 Juin 2023

En France, chaque année, près de 3.000 femmes développent un cancer du col de l’utérus et plus de 1.000 en meurent. Il s’agit de l’un des cancers causés par les “papillomavirus humains”. Très fréquents, ces virus se transmettent lors de rapports sexuels

H2O

LORNAY | Des jardins qui réhabilitent le bambou comme plante écologique par nature !

Le 12 Mai 2023

Avec sa bambouseraie d’1,5 hectare à Lornay, Denis Duperthuy souhaite mettre en avant sa passion pour le bambou. Avec des racines traçantes ou non, avec plus de 15 mètres de hauteur ou avec des taches sur les tiges … 100 variétés de bambous sont ici présentées pour les visites et la vente.

H2O
1