Argonay

ARGONAY | Une après-midi d’échanges sur la maladie de Parkinson

ARGONAY | Une après-midi d’échanges sur la maladie de Parkinson

PUBLIE LE 21/04/2023 par Auriana Castro - 5489 vues

A l’occasion de la journée mondiale de la maladie de parkinson, des évènements sont organisés partout en France, jusqu’au 31 mai. Le comité de la Haute-Savoie France Parkinson propose une après-midi d’échanges et de rencontres.

  • ARGONAY | Une après-midi d’échanges sur la maladie de Parkinson ARGONAY | Une après-midi d’échanges sur la maladie de Parkinson

    © France Parkinson
    En France, la maladie de Parkinson touche 270.000 personnes, elles seraient 1.800 dans le département.

En France, 1 personne sur 50 sera directement atteinte au cours de sa vie par la maladie de Parkinson.
Samedi 22 avril 2023, à Argonay, le comité de la Haute Savoie France Parkinson propose une après-midi d’échanges et de rencontres, à l’occasion de la journée mondiale de la maladie de Parkinson.

Un moment essentiel pour Gilles Buisson, délégué du comité 74 France Parkinson : « Ce sera l’occasion pour les patients et les aidants de se retrouver, d’échanger, de se rencontrer mais aussi l’occasion de répondre aux questions que se posent les aidants ou les patients. »
En France, cette maladie neuro-dégénérative touche 270.000 personnes, elles seraient dans le département, 1.800. 

Si très souvent la maladie de Parkinson est associée aux tremblements, les symptômes, visibles ou non, sont nombreux et parfois méconnus. Gilles Buisson explique : « Il y a des troubles qui concernent la lenteur des mouvements, la rigidité du corps et les tremblements. Et puis, il y a ce que l’on ne détecte pas forcément. Des fatigues qui surviennent brutalement, des troubles de l’attention, des gros problèmes de concentration. Un proche peut parler au patient, celui-ci ne l’entendra pas… Tout ce genre de méconnaissance fait que les aidants sont parfois désarçonnés. »
Mais avant même que n’apparaissent les premiers symptômes, plus de la moitié des neurones dopaminergiques ont déjà disparu. Il faut en moyenne 10 ans avant que le diagnostic ne soit posé, et cela même si des signes avant-coureurs peuvent exister.
Quant aux traitements pour améliorer la qualité de vie des patients, ils ne permettent pas d’arrêter l’évolution de la maladie. Pourtant des pistes sont évoquées, "La recherche avance !" confie le délégué départemental de France Parkinson. Le comité a justement choisi de placer la recherche au centre de l’évènement, puisque la conférence soutenue, en partie, par Marie Fuzzati, Directrice Scientifique de France Parkinson portera sur les progrès de la recherche. « Il faut savoir que le temps est toujours très long entre le moment d’une découverte et la mise en application. Il y a des pistes et un travail qui se fait au niveau de la chirurgie. C’est très long mais ça avance. »
Cette conférence et ces échanges avec également un neurologue et un médecin permettront d’apporter, Gilles Buisson l’espère, les réponses attendues : « Cela permettra à tout le monde de retrouver un peu d’espoir par rapport aux difficultés du quotidien. »
 La maladie de Parkinson constitue la 2ème cause de handicap moteur après les AVC et est en constante augmentation.

Le comité départemental France Parkinson donne rendez-vous ce 22 avril, dès 14h30 à Argonay, à l’Espace culturel La Ferme. L’entrée est libre.



AutreS actualités pour Argonay :

ARGONAY | (🎥VIDÉO) Un jeune de 18 ans tué dans une collision avec le Léman Express

Le 20 Octobre 2021

L’alerte a été donnée à 19h53 ce mardi 19 octobre 2021, 3 minutes seulement après le premier arrêt du Léman Express en gare de Pringy. Le train de la ligne 2 à destination de Coppet (Suisse), parti d’Annecy à 19h44 venait de percuter un véhicule sur le passage à niveau de la route du Barioz, à Argonay (Haute-Savoie).

H2O
1