Volume


VEYRIER-DU-LAC : (🗳️MUNICIPALES 2020) Carnet de campagne (🎥VIDÉO)

Le 13/03/2020 - 1374 vues

Par Mathieu HUTIN | Rédacteur en Chef

Après avoir annoncé la candidature de Thomas Terrier le 12 janvier dernier, nous nous rendons en début de semaine à Veyrier-du-Lac, bien décidé à comprendre comment la campagne a basculé.
Tractages massifs, pressions exacerbées, la campagne est dans le dur depuis qu’une seconde liste s’est déclarée pour succéder à Sylvie Maniglier. Pourquoi ? Eh bien, on va vous le dire tout de suite, on n’a pas compris, on n’a pas la réponse. Cependant oui, derrière quelques courbettes, ça s’est mal passé.

Plage Piégée :

Le premier élément que l’on a, c’est que 3 personnes initialement sur la liste « Veyrier ensemble 2020 » (Gérard Rollot, Jacques-Antoine Dortu et Philippe Franck) ont claqué la porte pour monter la liste « Veyrier c’est nous ».
À l’issue d’une réunion publique à laquelle nous assistons en partie, on ne comprend pas qui ils sont et quel est le programme. Ce qui apparaît clair, c’est qui ils ne sont pas. Gérard Rollot conclut sa présentation en expliquant qu’il serait un maire à un temps plein, en permanence sur la commune et dont la seule fonction sera d’être premier édile. On a bien compris que la seule cible de cette déclaration est son opposant, présent dans la salle et attaqué sur son activité d’avocat d’affaires, en partie au barreau de Paris. Sur le même modèle, s’en suivent d’autres postures d’opposition sur la forme ; par rapport à ceux qui sont partis les premiers.

Derrière les palmiers…

On essayera ensuite de gratter le vernis avec une question sur la gestion des flux touristiques sur les plages de la commune, on obtiendra une réponse léchée politiquement multicolore. Pour l’expression d’une vision, on s’est planté de jour. Je me fais éconduire sèchement au motif de n’avoir pas tout écouté. On a pris note, il ne faudra pas poser deux fois la même question à Gérard Rollot, il n’aime pas répéter.
On ne se connaît pas avec Gérard Rollot, c’est sûrement pour ça que son agacement est palpable durant la courte interview que nous tournons, il ne doit pas être habitué aux vraies questions. Le candidat quittera le champ avant même que l’on ait pu le remercier. Dans l’obsession totale de son adversaire, le candidat sous-entendra qu’une de nos questions vient du concurrent, lunaire. Premier élément de fond intéressant : Gérard Rollot affirme ne pas conduire une liste dissidente.


On resta poli et ne mettrons pas le candidat en échec, qui martèle en réunion qu’il est impossible d’être à la fois maire et élu au Grand Annecy de façon efficace. Sur les bulletins, c’est pourtant « Rollot » le candidat à l’interco.

Au fond de la salle, à côté du radiateur, l’arbitre de la soirée :

Si on arrive à Veyrier par hasard à ce moment précis, il ne manquera que « le poisson pas frais » pour parfaire l’abyssal comique couché à l’époque par les regrettés Uderzo et Goscinny.
Car une fois venu le temps des questions-réponses, la soirée prend une tournure folklorique. Assis au fond de la salle, Olivier Labasse, Président de l’association Bien Vivre à Veyrier prend la parole entre les questions et les réponses, ponctue les prises de parole des candidats, parle à la première personne en parlant de projets réalisés par l’agglo. On a vérifié, il n’a pas été élu. Il n’est pas candidat non plus, on a failli se méprendre. Le style « prosélytiquo-condescendant » des réponses provoque la gène dans la moitié de la salle. On est allé poser la question à Olivier Labasse de sa place et de celle de BVV dans cette campagne, a priori la réponse était prête avant la question…


Sale boulot :

Nous voilà donc condamnés à faire le sale boulot. Mettre le nez dans l’immense sac de nœuds de fake-news et de boules puantes et tenter d’en sortir quelque chose.
À la sortie de la réunion, la tête de liste de « Veyrier ensemble 2020 » ne nous dira pas pourquoi ces trois là ont quitté le navire en mer calme et nous affirmera ne pas vouloir faire de cette campagne une affaire de personnes mais de projet. Thomas Terrier affirme avoir dû produire des pièces pour rétablir la vérité dans le dossier d’une transaction immobilière qui remonte finalement à 2014 et qui ne représente plus d’enjeux. Il conclura en expliquant que beaucoup d’arguments électoraux cristallisent le débat dans la commune. Notamment, celui du déplacement des antennes-relais, vieille réussite référence pour Veyrier-du-Lac, que BVV (qui a plusieurs candidats sur la liste « Veyrier c’est vous ») aurait tenté de récupérer. S’en est suivie une lettre ouverte d’Isabelle Gellon-Porceillon, de l’association des parents d’élèves ; six pages pour attester les éléments passés.

In fine :

Nous nous sommes finalement procuré 3 éléments factuels.

- Philippe Franck a claqué la porte parce qu’il lui a été refusé le poste d’adjoint aux finances. Il disait alors s’occuper suffisamment sur d’autres choses et fermer la porte à une candidature dissidente.
- Gérard Rollot a claqué la porte parce qu’il lui a été refusé le poste d’adjoint aux travaux.
- L’ombre et la pression de BVV sont omniprésentes sur l’élection et les listes. Sauf que les statuts de l’association ne lui permettent pas de s'immiscer dans le débat politique. Malaise.



AutreS actualités pour :

TALLOIRES-MONTMIN | L’air de décollage de Planfait ravagée et incendiée.

Le 29 Mars 2020

À peine croyable, malgré les mesures de confinements, les Chamois Volants rapportent sur leurs réseaux sociaux un comportement totalement irresponsable...

H2O

GRAND-ANNECY | Covid-19 dans les Ehpad, l’étrange communication de l’agglo.

Le 28 Mars 2020

Habités par des valeurs profondes de transparence, nous avons donc décidé en conférence de rédaction, de porter ces deux éléments à votre connaissance...

H2O

ANNECY | COVID-19 : L'hôpital déploie un nouveau service de 1.800m².

Le 26 Mars 2020

L'Hôpital d'Annecy a franchi une nouvelle étape dans sa préparation en aménageant cette fois un service d'urgence de 1.800m² au sein même des locaux réquisitionnés de l'IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers et d'Aides-Soignants).

H2O

CORONAVIRUS | (🎥VIDÉO) Le département achète 17 respirateurs : "On organise le carré de la guerre !"

Le 24 Mars 2020

"On organise le carré de la guerre ! Ce n'est pas d'argent dont il s'agit mais d'un engagement solidaire vis à vis des malades, des personnels soignants. Nous sommes à leurs côtés. Chacun doit faire un maximum. C'est ce que nous faisons ! "

H2O

HAUTE-SAVOIE | DON DU SANG : les malades ont besoin de vous !

Le 21 Mars 2020

Dans ce contexte si particulier de lutte contre la pandémie de COVID-19, les Français sont plus que jamais appelés à la solidarité et à continuer à donner leur sang et plaquettes.

H2O

ANNECY | Il n'y a pas de pénurie de respirateur à l'hôpital !

Le 20 Mars 2020

Alors que l’Agence Régionale de Santé annonçait hier soir un nouveau bilan, le change a fait le point sur ses capacités...

H2O

ANNECY | Mystérieux feu de voitures à Cran-Gevrier.

Le 19 Mars 2020

Le sinistre a eu lieu promenade du Thiou, sous le pont de Gevrier.

H2O

ANNECY | Des coursiers solidaires au service des plus fragiles !

Le 18 Mars 2020

Depuis l'entrée en fonction des mesures de confinement, le système D se met en place et la solidarité également...

H2O

HAUTE-SAVOIE | CORONAVIRUS : L'incroyable galère des frontaliers !

Le 17 Mars 2020

L'épidémie de coronavirus et les mesures prises en France et en Suisse pour tenter de freiner la propagation du virus n'en finissent pas de créer des scènes dignes de films de science-fiction.

H2O

ANNECY : (🗳️MUNICIPALES 2020) Réactions de Jean-Luc Rigaut et François Astorg

Le 16 Mars 2020

C’est serré à Annecy où Jean-Luc Rigaut ne devance que d’un cheveux François Astorg...

H2O