Savoie

SAVOIE | Pour la rentrée scolaire : les remplacements s'organiseront avec le “pacte”

SAVOIE | Pour la rentrée scolaire : les remplacements s'organiseront avec le “pacte”

PUBLIE LE 01/06/2023 par Lison Bourgeois - 5076 vues

Depuis février, un bras de fer s’est installé entre le ministère de l'Éducation nationale et les syndicats enseignants à propos du “pacte”. Ce dispositif a pour objectif de remplacer les professeurs absents par d’autres professeurs du même établissement, contre une rémunération. Le directeur académique en Savoie félicite une revalorisation salariale importante.

  • SAVOIE  | Pour la rentrée scolaire : les remplacements s'organiseront avec le “pacte” SAVOIE  | Pour la rentrée scolaire : les remplacements s'organiseront avec le “pacte”

    © Lison Bourgeois et cabinet de l'inspecteur d'académie.
    Les représentants des syndicats enseignants (gauche) et le directeur académique (droite).

Le jeudi 20 avril, lors d'un déplacement dans l'Hérault, Emmanuel Macron se félicite d’une hausse inédite des rémunérations pour les enseignants. Une augmentation qui sera soumise à des missions supplémentaires de remplacements, soutien aux élèves ou aide aux devoirs. Un nouveau dispositif, appelé “pacte”, qui offrirait une hausse de l'ordre de 10% en moyenne par rapport au salaire annuel brut moyen des enseignants, en fonction de contreparties.

Pour Yohan Audebert, professeur d’arts plastiques au collège en Savoie, le pacte est “avant tout une réponse politique”. Concrètement, ce seront les chefs d’établissements qui répartiront les remplacements avec les enseignants signataires du pacte en fonction de leurs emplois du temps.

“Un professeur qui a signé le pacte sait qu’il doit 18 heures de remplacement minimum sur l’année. Donc, par exemple, s’il commence à 8 heures du matin et qu’il croise le chef d’établissement. Ce dernier pourra lui demander de remplacer un collègue qui est absent dans la journée sur un créneau précis. À partir du moment où l’enseignant a signé le pacte, il est obligé de répondre favorablement à cette demande”, observe le professeur savoyard Yohan Audebert.

Le Directeur académique de la Savoie, François Coux pointe du doigt dans le discours de l'enseignant “un petit mélange de caricature, de mauvaise foi et d’absence de lisibilité de ce que l’on peut faire ensemble par l’intelligence collective qui caractérise très souvent le fonctionnement des établissements”.  Il en conclut : “Je crois foncièrement non seulement à l’autonomie de l’établissement, mais aussi au bon sens des équipes et du chef d’établissement.”

Le Pacte, une nouvelle formule de permanence encadrée par des enseignants ?

Au-delà du casse-tête organisationnel pour les établissements, c’est l’abandon de la “continuité pédagogique” que regrette Yohan Audebert. En effet, un professeur de mathématiques pourra remplacer un professeur d’anglais absent sans avoir eu le temps ou l’occasion de préparer le cours en amont. “L’enseignant remplaçant ne sera pas nécessairement un enseignant qui fait partie de l’équipe pédagogique de la classe. Le chef d’établissement peut décider que ce remplacement doit vraiment être fait pour apaiser les tensions vis-à-vis des parents d’élèves qui rouspètent parce que leurs enfants ont trop d’heures de permanence ou pour alléger le service de vie scolaire qui peut être dépassé”, craint Yohan Audebert.

Selon lui, le cours pourra alors se transformer en heure de soutien ou de révisions. “On va simplement occuper les élèves”, observe-t-il. Un “maquillage”, selon ses mots, qui consiste à supprimer les heures de permanence par des heures en présence d’un enseignant. Une fois encore, le directeur académique de la Savoie, François Coux, ne partage pas cette observation. Il clarifie l’intention du pacte au micro d’H2O : “Il ne s’agit pas de faire de la bidouille juste pour mettre un adulte devant un élève. On réussira notre pari si on allie continuité et qualité de la séquence pédagogique”. Pour François Coux, cette “orientation politique” est une “nécessité en termes de qualité et de continuité du service public”. Puis il ajoute : “parce que l’on est un service public et que le service rendu à l’élève et à la famille doit être au rendez-vous !”

Une revalorisation salariale significative pour le Directeur académique

Sarah Hamoudi-Wilqowsky, co-secrétaire départementale de la FSU SNUIPP attaque ce dispositif en le décrivant comme “hors-sol”. Pour elle, il s’agit d’une annonce “qui vient détricoter un service public déjà bien attaqué de toutes parts”. En Savoie, il n’est pas rare de constater des problèmes de remplacements difficiles. Ça a récemment été le cas au lycée Jean-Moulin, à Albertville, où les élèves n’ont pas eu de professeur de français depuis plus de deux mois. Pour la co-secrétaire départementale de la FSU SNUIPP, les postes d’enseignants dans certaines zones de montagne sont particulièrement difficiles à remplacer à cause des coûts de déplacement à la charge des contractuels. C’est notamment le cas de la vallée de la Maurienne.

Elle en conclut : ”Donc c’est une rentrée qui ne s’annonce pas sous les meilleurs hospices avec le constat que ça ne s’améliore malheureusement pas. Et c’est très inquiétant !”. Selon les propos de François Coux, un enseignant du premier degré touchera 69 euros net pour une nouvelle mission contre 22 euros actuellement. Puis il ajoute, concernant le second degré, “un enseignant de collège ou de lycée certifié touchait autour de 40 euros de l’heure, demain ce sera 69 euros net !”. Une revalorisation salariale significative pour le directeur académique de la Savoie.



Sons liés à cet article

Écoutez le reportage :


AutreS actualités pour Savoie :

Pour son autocar rétrofité à l'hydrogène, le groupe savoyard GCK obtient la première homologation mondiale

Le 28 Février 2024

Ce vendredi 23 février, l’autocar Iveco Crossway, rétrofité avec une pile à combustible hydrogène par le groupe savoyard GCK (Le Bourg-du-Lac), a obtenu la première homologation au monde pour un véhicule de ce genre. 

H2O

“Grand lacs alpins” un livre pour découvrir les lacs savoyards autrement

Le 10 Janvier 2024

Le livre de Rémi Masson “Grands lacs alpins” rencontre un franc succès depuis sa sortie en septembre. Basée sur des photos et des explications, cette auto-édition concerne trois des plus importants lacs de la région.

H2O

“T’es Savoyard si…” , un livre sur « le plus beau pays du monde »

Le 08 Janvier 2024

L’auteur savoyard Bruno Heckmann est à l’origine du livre “T’es Savoyard si…” paru au mois de décembre. Une belle façon de découvrir cette région.

H2O

À Saint-Ours, une habitante se plaint du bruit des poules d’un élevage, tout le village derrière l’agricultrice

Le 12 Décembre 2023

Le village de Saint-Ours est secoué par un conflit de voisinage entre une éleveuse et une habitante occasionnelle. La faute au bruit fait par les poules pondeuses de l’exploitation. 

H2O

SAVOIE | Sécheresse : déclenchement des mesures de limitation des usages de l’eau

Le 26 Juillet 2023

La tension sur la ressource en eau s’accentue en Savoie. La préfecture a donc ordonné le déclenchement des mesures de limitation des usages de l’eau sur les bassins versants du lac du Bourget et de la Combe de Savoie. Les mesures de restrictions sur le Chéran sont maintenues.

H2O

SAVOIE | Dix policiers et gendarmes spécialement mobilisés pour l’été

Le 25 Juillet 2023

Gérald Darmanin mobilise 3 900 policiers et gendarmes chaque jour en France en complément des effectifs locaux. Dans le département de la Savoie, dix gendarmes sont déployés en supplément des équipes déjà présentes.

H2O

SAVOIE | Comment se préparer aux hausses de températures cet été ?

Le 30 Juin 2023

Depuis le 1er juin, le plan canicule est officiellement lancé en Savoie. Le Centre Communal d'Action Sociale assure la coordination de ce plan et la tenue d'un registre nominatif des personnes fragiles susceptibles d'être incommodées par la canicule. La Directrice des services à la personne, Anne-Laure Vinai, rappelle quelques conseils en cas de fortes chaleurs.

H2O

SAVOIE | Sécurité routière : le préfet alerte sur le rôle du téléphone

Le 02 Juin 2023

Face au nombre croissant d'accidents sur les routes de Savoie, les élus se sont réunis ce mardi 30 mai pour signer un document général d’orientations pour 2023 - 2027. Pour François Ravier, préfet de la Savoie, il y a un élément qui n’a pas été assez pris en considération jusqu’à maintenant : le téléphone.

H2O

SAVOIE | Le préfet ordonne le renforcement des contrôles routiers

Le 16 Mars 2023

Depuis le 1er janvier 2023, on dénombre plus de 40 accidents sur les routes savoyardes. C’est 14% de plus que l’année dernière sur la même période. Face à ce constat, le préfet de la Savoie a souhaité renforcer les contrôles routiers sur l'ensemble du département.

H2O

SAVOIE | Le département lutte contre le trafic de tabac

Le 03 Mars 2023

La Savoie a signé la convention territoriale de partenariat relative à la sécurité et à la lutte contre les marchés parallèles de tabac ce vendredi 3 mars. Ce texte, mis en place au niveau national, a pour objectif de protéger les buralistes des agressions, mais aussi de mettre fin au marché noir du tabac.

H2O
1