H2O RADIO

CHOISISSEZ VOTRE LOCALISATION




J'accepte l'utilisation des cookies.
Mentions légales et politique de confidentialité.

Haute-Savoie

HAUTE-SAVOIE | Indemnités kilométriques des infirmier.es : la pilule ne passe pas

HAUTE-SAVOIE | Indemnités kilométriques des infirmier.es : la pilule ne passe pas

PUBLIE LE 31/03/2022 par Auriana Castro - 2234 vues

Un coup de massue pour la profession après deux années de crise sanitaire et de mobilisation des IDEL (Infirmier.e diplômé.e d’Etat libéraux)

  • HAUTE-SAVOIE | Indemnités kilométriques des infirmier.es : la pilule ne passe pas

    © H2O
    Illustration

Alors que les prix des carburants atteignent des records, infirmières et infirmiers libéraux de Haute-Savoie ont eu une mauvaise surprise… Fin février 2022, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) annonce que les modalités de calculs des indemnités kilométriques des infirmières et infirmiers libéraux seront changés.

Ainsi dès le 1er avril, les usages en cours de facturation des indemnités kilométriques prendront fin en Haute-Savoie. Et cela, même si les sept réunions, en amont, entre les syndicats et la CPAM n’ont pas abouti à un accord commun.

Incompréhension et flou pour les IDEL

Un coup de massue pour la profession après deux années de crise sanitaire et de mobilisation des IDEL (Infirmier.e diplômé.e d’Etat libéraux), comme témoigne Laurence Tardy, infirmière libérale au Grand Bornand : « Nous sortons lessivés de 2 ans de crise. Pendant le 1er confinement, nous avons été la seule profession de santé à continuer à assurer les soins à domicile. Et maintenant on nous annonce que nos indemnités de déplacement vont être sérieusement revues à la baisse. Nous le vivons comme une injustice et une humiliation. Je ne comprends pas ce que cherche à faire la CPAM, cette décision va impacter notre profession mais aussi nos patients les plus fragiles…»

Les IDEL sont dans le flou, mais une chose est certaine pour Laurence Tardy, leurs revenus vont baisser : « Si j'ai bien compris, et si je fais comme on me le demande, je cote 2,5 euros pour tous les déplacements sur ma commune. Je perds 20% de mes revenus et je laisse sur le carreau mes patients les plus éloignés. Qui va accepter de se déplacer pour des revenus dérisoires ? Quelle profession peut accepter de gagner 20% de moins tout en travailler autant ?»

L’infirmière explique : « On pourra facturer 2,5 euros sur l'agglomération, le problème c'est qu'ils refusent de préciser ce qu'est une agglomération. Ils parlent certaines fois de commune, d'autres fois d'agglomération. On ne sait pas du tout comment on va coter à partir du 1er avril. »

Cette baisse de leurs revenus et ce manque de précisions autour des nouvelles modalités inquiète la profession : « Avec des pertes pareilles, certains cabinets vont fermer, des patients vont être lésés. A un moment où on parle de Plan Dépendance avec le maintien à domicile des patients dépendants, de déserts médicaux, comment on fait pour prendre en charge ces patients-là ? »

Avec les anciens usages, un forfait, le distancier, permettait de coter les indemnités kilométriques. Ce forfait correspondait à la taille de la commune, il s’agissait d’une moyenne des kilomètres parcourus à l’intérieur de celle-ci. Un accord spécifique à la Haute-Savoie qui avait été conclu entre les syndicats et la CPAM. Mais dès le 1er avril, cette modalité ne sera plus d’usage. Une perte dommageable pour Laurence Tardy : « Que ce soit à 3km du village ou à 15km, c’était un forfait. Ce n’était pas trop ou pas assez, c’était juste.  Maintenant on ne sait plus comment on va coter. »

Les IDEL bénéficiaient également de la « prime montagne ». Cette prime reconnaissait ainsi les contraintes du territoire, en fixant à 0,50 centimes d’euros l’indemnité kilométrique contre 0,35 euros par kilomètre et cela dès 2km du cabinet.

L’ancien mode de calcul jugé comme « équitable » par l’infirmière était une preuve de reconnaissance du temps passé sur la route des soignants, surtout sur des routes de montagne : « […] on passe beaucoup de temps l'hiver à brasser la neige, certaines petites routes ne sont parfois pas ou mal déneigées et il faut alors finir à pied malgré les équipements spéciaux sur nos voitures. L'été, avec l'affluence touristique, on passe aussi beaucoup plus de temps sur les routes qu'auprès de nos patients. »

Une décision qui pourrait mener à la fermeture de nombreux cabinets, pour la soignante : « Je ne vais pas pouvoir aller, par exemple, au col des Annes, 1 heure aller-retour avec le soin, pour 3,50 euros net. Une heure pour 3,50 euros net, voilà ce que vaut une infirmière à l'heure actuelle. Moi, je ne suis pas d’accord. »

Autre grand perdant de ce changement de modalités : les patients. « Des cabinets vont peut-êre devoir fermer et des patients vont rester sur le carreau. La majorité de notre patientèle est composée de personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer. Dans la région, nous avons aussi beaucoup de traumatologie, notamment des membres inférieurs, avec, donc de grosses difficultés pour se déplacer jusqu'à nos cabinets de soins… Donc on a une grande partie de patientèle à domicile faute de pouvoir se déplacer. Je ne sais pas comment on va pouvoir faire… »

A partir du premier avril, Laurence Tardy confie que comme elle, de nombreux IDEL de Haute-Savoie feront grève des soins à domicile. Cette grève s’ajoute aux courriers envoyés notamment au département et à la région, les informant de la situation. L’objectif : faire revenir la CPAM à la table des négociations.



AutreS actualités pour Haute-Savoie :

HAUTE-SAVOIE | Allo Maltraitance : un espace d’écoute aux personnes vulnérables

Le 21 Juin 2022

« Osez en parler c’est déjà agir ! » Voilà le slogan de l’association nationale Allo Maltraitance personnes âgées et/ou handicapées. En Haute-Savoie, l’association bénéficie d’une relation privilégiée avec le département.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Quatre projets innovants récompensés

Le 20 Juin 2022

Les résultats de la deuxième édition du concours « Les 4S d’innovation » organisé par le Crédit Mutuel sont connus. Cet appel à projet permet de soutenir des innovations dans la thématique de l’environnement, la solidarité, le territoire ou la culture en apportant une aide de 16 000 euros à partager pour les projets retenus.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Véronique Riotton contre Anne-Valérie Duval, le duel du second tour dans la première circonscription

Le 17 Juin 2022

Le second tour des élections législatives se déroule ce dimanche 19 juin 2022. Dans la première circonscription, la députée sortante Véronique Riotton (Ensemble) affrontera Anne-Valérie Duval (Nupes).

H2O

HAUTE-SAVOIE | Antoine Armand contre Loris Fontana, le duel du second tour dans la deuxième circonscription

Le 17 Juin 2022

Le second tour des élections législatives se déroule ce dimanche 19 juin 2022. Dans la deuxième circonscription, le candidat Ensemble, Antoine Armand, affrontera la candidate Nupes, Loris Fontana.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Découvrez les candidats de la première circonscription

Le 10 Juin 2022

Le premier tour des législatives a lieu ce dimanche 12 juin 2022. En Haute-Savoie, dans les six circonscriptions que le département compte, ils sont 73 à se présenter.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Découvrez les candidats de la deuxième circonscription

Le 10 Juin 2022

Le premier tour des législatives a lieu ce dimanche 12 juin 2022. En Haute-Savoie, dans les six circonscriptions que le département compte, ils sont 73 à se présenter. 

H2O

ANNECY | Handicap : avec Cap’O Foot, le FC Annecy partage de belles valeurs

Le 23 Mai 2022

Le sport adapté et ses athlètes étaient à l’honneur mardi 17 mai 2022 au Parc des Sports. Le FC Annecy accueillait au stade 130 personnes en situation de handicap mental pour le tournoi Cap’O Foot.

H2O

HAUTE-SAVOIE | Face au chômage : « écouter et redonner confiance »

Le 18 Mai 2022

Accompagner différemment les chercheurs et chercheuses d’emplois sur le territoire c’est l’objectif de l’antenne haut-savoyarde de Solidarité Nouvelle face au Chômage (SNC).

H2O

HAUTE-SAVOIE | Rodéos : 3 conducteurs déférés, les bolides saisis, une quatrième garde à vue en cours

Le 07 Mai 2022

Selon le vice-procureur : « Il est possible qu’ils ne revoient jamais leurs véhicules. Le tribunal pourrait confisquer les grosses cylindrées. »

H2O

HAUTE-SAVOIE | Législatives : Sophie Cluzel candidate ?

Le 29 Avril 2022

A l’approche des législatives, les noms des candidats se font peu à peu connaître. Le nom de Sophie Cluzel circule depuis un moment...

H2O
1