Annecy

ANNECY | Les colleuses : les mots de la société

ANNECY | Les colleuses : les mots de la société

PUBLIE LE 06/12/2022 par Auriana Castro - 3080 vues

Une soirée en immersion avec le collectif de Collages Féministes d'Annecy. Reportage

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    © H2O | Auriana Castro
    Ce soir-là, elles sont cinq a arpenter la ville « à la recherche du mur où coller » leur slogan.

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    © H2O
    Le petit groupe déambule dans la ville d'Annecy, armé de leurs feuilles A4 et de leur colle

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    ©

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    ©

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    ©

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    ©

  • ANNECY |  Les colleuses : les mots de la société

    © H2O
    La liste des prénoms de victimes de féminicide est longue, elle s'étale sur près de 30 mètres.

Depuis quelques années maintenant, des slogans féministes tapissent (pour quelques heures ou quelques jours) les murs de nombreuses villes françaises.

Annecy n’y fait pas exception… Vous avez surement vu ces messages chocs écrits en lettre capitale sur feuille A4.
Armé de feuilles et de colle, le collectif Collages Féministes d' Annecy s’affaire une fois la nuit tombée.
Derrière le collectif Collages Féminsites d'Annecy, un petit groupe composé de femmes et de minorités de genre, mais néanmoins rodé.
 

« Tu trouveras toujours notre soutien sur les murs »

Ce soir-là, iels sont cinq a arpenter la ville « à la recherche du mur où coller ». Généralement éloigné du centre-ville, le petit groupe a décidé ce soir de viser des murs proches de la vielle-ville d'Annecy, où nombre de passants pourraient lire leurs messages.
Devant le cinéma Pathé, dans les tunnels souterrains de Bonlieu et de la gare, les feuilles A4 et leurs lettres noires sont collées.
Pour le collectif, il n’y a plus qu’à espérer que leurs collages tiendront jusqu’au lendemain matin : « Certains sont arrachés très vite, ils tiennent quelques heures, un jour si on a de la chance » confie en plaisantant Juliette.
« Le patriarcat tue » « Victime on te croit, violeur on te voit » « Silence on viole » et bien d’autres slogans fleurissent ainsi en quelques heures sur les murs d’Annecy. Des messages qui sont là pour dénoncer : « En quelques mots, on décrit toute une partie de la société. » explique Alix, colleuse depuis plus d’un an.
Plus de 130 prénoms tracés au feutre rouge ont ainsi été déroulés devant le cinéma Pathé. Les prénoms des victimes de féminicide depuis le 1er janvier 2022.
Derrière ces messages d’alerte, l’action même de coller relève un sens particulier : « Ça libère toute la haine qu’on peut avoir à l’intérieur. ». Pour Amélie, qui collait avant dans les rues parisiennes, le collage est aussi un moyen de se réapproprier la rue : « On se sent plus à l’aise le soir, on a plus peur de répondre, on a plus peur d’être seule, même si bien sûr, il reste des traces. Mais globalement, maintenant, je n’ai plus peur. » Un sentiment partagé par Alix : « C’est un moment de sororité, d’adelphité, je me sens soutenue et forte dans ces moments-là. »

L’une étale la colle, une deuxième pose les feuilles et les autres surveillent, guettant l’arrivée éventuelle des forces de l’ordre. Car si les collages ne sont pas des tags, et s’enlèvent sans beaucoup d’efforts, la démarche n’en est pas pour autant légale.
A Annecy-même, jusque-là, aucun membre n’a dû faire face à la police, lors des séances de collage, quelques encouragements et quelques insultes leurs sont dirigées.
Juliette raconte : « On m’a dit qu’on détruisait du mobilier urbain, qu’on salissait la ville… il y a toujours quelques remarques ou insultes qui tombent… »
Des critiques qui passent au-dessus de Gott, membre également du collectif : « Ils ont qu’à pas coller ! ». Avant qu'iel poursuive : « Moi je fais ça pour celles et ceux qui n’ont pas les connaissances qu’on a. Je fais ça pour la mama de 50 ans avec cinq gosses qui passe sa vie à faire les courses et le ménage. Qui n’a pas le temps de penser. A qui on n’a jamais donné accès à la culture ou à la sociologie… Qu’elle puisse voir que sa condition n’est pas normale. Ça va être compliqué, mais on est là et on est ensemble. »

Leur dernier collage ce soir-là, c’est dans « leur tunnel » qu’il est réalisé : « Le sexisme est partout, nous aussi ».

Comme Alix, Amélie, Juliette, Gott et bien d’autres anonymes, à Annecy, nombres se sont emparés des collages pour s’exprimer et dans l’espoir « de faire réfléchir ».
Une action loin d’être isolée, puisque de tels collectifs de collages féministes ont ainsi vu le jour dans près de 200 villes en France.



Sons liés à cet article

Ecoutez le reportage :


AutreS actualités pour Annecy :

ANNECY | Reprendre une activité physique avec la Maison Sport Santé

Le 06 Février 2023

Une Maison Sport Santé inaugurée le 3 février par la Ville d’Annecy. Ouverte courant septembre 2022, cette structure permet à la fois d’accueillir celles et ceux ayant une prescription médicale, et des personnes souhaitant se remettre au sport.

H2O

ANNECY | Les agents de la piscine-patinoire Jean-Régis poursuivent la grève

Le 03 Février 2023

Un mouvement de grève du personnel de la piscine-patinoire Jean-Régis a débuté le week-end du samedi 28 et 29 janvier 2023. Derrière cette grève, le syndicat Force Ouvrière de la ville d’Annecy, qui a, de nouveaux, appelé à la grève ce week-end du 04 et 05 février.

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | Il avait mortellement percuté un scootériste : 5 ans de prison

Le 31 Janvier 2023

Un homme de 35 ans au moment des faits comparaissait ce mardi 31 janvier 2023 devant le tribunal correctionnel d’Annecy pour homicide involontaire sous l’empire d’un état alcoolique et délit de fuite. Un jeune homme de 20 ans qui rentrait de son travail à scooter avait été percuté par la grosse berline allemande et était mort sur le coup.

H2O

ANNECY | Un arbre dans les jardins de l’Europe pour ne pas oublier la psychologue Morgane François-Nauwelaers

Le 28 Janvier 2023

Dans les jardins de l’Europe à Annecy, l’air est glacial et le ciel blanc ce samedi 28 janvier. Au pied d’un « Sophora Japonica », planté par la ville d’Annecy, un socle en chêne du Semnoz porte une plaque commémorative qui invite à se souvenir.

H2O

ANNECY | Deux appartements détruits par un incendie

Le 26 Janvier 2023

Les sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie ont été appelés vers 9 heures quand un incendie s’est déclaré dans un appartement au 5ème étage d’un immeuble qui en compte 6, au 118 avenue de Genève à Annecy.

H2O

ANNECY LE VIEUX | Quatre blessés dont deux graves dans un choc frontal

Le 23 Décembre 2022

Un grave accident est survenu ce vendredi 23 décembre 2022 à Annecy le Vieux, sur la RD16 entre la voie des Aravis et Dingy dans le défilé du même nom. C’est à 15h45 que les pompiers sont appelés sur les lieux.

Selon nos informations, deux véhicules légers sont en cause et au total six personnes sont impliquées.

H2O

ANNECY | Après son Inquiétante disparition, l'adolescente de 15 ans a été retrouvée

Le 22 Décembre 2022

La jeune fille avait disparu ce mercredi 21 décembre. Son frère, Kévin Suarez, a alors lancé un appel sur Facebook et quelques heures plus tard la jeune fille de 15 ans est retrouvée.

H2O

ANNECY | Dans la rue, avec l’Ordre de Malte

Le 14 Décembre 2022

Ce lundi 12 décembre 2022, aux alentours de 20h30, le thermomètre affiche -2°C.
Un premier camion de l’Ordre de Malte arrive à la place de la Gare, un petit groupe l'attendait déjà. Sur ce point de rendez-vous, principalement des hommes, de tous âges, sans-abris.

H2O

ANNECY | Avoir un salaire ne suffit plus, le Secours Catholique alerte

Le 13 Décembre 2022

Le Secours Catholique de Haute-Savoie a présenté la publication de son rapport statistique annuel sur l'état de la pauvreté en France en 2022, ce lundi 12 décembre. L'occasion de rappeler que l'inflation actuelle, qui s'établit autour de 6%, ne frappe pas tous les ménages de la même manière. 

H2O

ANNECY | Grèves à la ville : les vraies raisons d’un fiasco « honteux » !

Le 06 Décembre 2022

Ce week-end, les langues se sont déliées. Enquête dans les coulisses de négociations… très particulières.

H2O
1